Connectez-vous S'inscrire
Phosphoriales.com - Innovation participative - Design d'Exploration
Blog


Quand le conte de Perrault "La belle au bois dormant" parle de notre enfermement paradigmatique



"Lors de la naissance d'une jeune princesse, le roi et la reine, ses parents,  organisent une fête prestigieuse. Malheureusement, ils oublient d'inviter une des fées chargées de veilleur sur l'enfant. Très offusquée, celle - ci lance un charme mortel: à l'âge de ses quinze ou seize ans, la princesse se piquera le doigt sur le fuseau et en mourra. Heureusement, une des jeunes et bonnes fées marraines qui s'était cachée parviendra à atténuer la force de cette malédiction : « Au lieu d’en mourir, elle tombera seulement dans un profond sommeil qui durera cent ans, au terme desquels le prince, le fils d’un roi, viendra la réveiller ".  
 
La menace  du sommeil profond dans lequel la princesse pourrait tomber représente la fixation que beaucoup de décideurs économiques et institutionnels  ont eu à l'égard du modèle de développement qui a longtemps dominé. Certains analystes parlent à ce sujet " d'une France chloroformée". Il faut dire que ce modèle qui a fonctionné peu ou prou près d'une cinquantaine d'années a généré beaucoup de richesse. On comprend que beaucoup y soient restés accrochés. 

"Pour protéger sa fille, la princesse, le roi fait immédiatement interdire dans tout le royaume de filer au fuseau ou d’avoir un fuseau sous peine de mort".
 
Pour prévenir ce risque, les différents gouvernements en place ont pris des mesures fondées uniquement sur le maintien de la compétitivité prix. Il était interdit de penser autrement. Il fallait rester totalement soumis au paradigme productiviste dominant; paradigme dont sait avec  Edgar Morin  "qu'il prescrit et proscrit" en termes plus simples qu'il interdit de penser autrement. En d'autres termes pour paraphraser Einstein on utilise pour résoudre le problème le même de raisonnement que celui qui est à l'origine du problème. 

"Pourtant, vers ses quinze ou seize ans, dans une partie reculée du château, la princesse découvre une vieille fileuse qui ne connait pas l’interdiction. Elle se pique aussitôt au fuseau et s’endort, en même temps que tous les habitants du château".

En se piquant au fuseau, la princesse est plongée dans un long sommeil ; celui que les institutions d'experts ont imposés, comme par exemple:  
- Travailler plus pour gagner plus" alors que ce n'est plus la quantité d'heures travaillée qui constitue la nouvelle source de création de richesse mais la valeur crée pour le client et si possible pour la planète,
- Réduire le coût du travail alors qu'un grand nombre d' entreprises qui se sont soumis  aveuglément à ce diktat n'ont fait que résister avant parfois de disparaître  comme ce fut le cas dans  les secteurs du textile et électronique, 
- Organiser la chasse acharnée aux coûts en confiant  à de fervents costkillers  la basse besogne de préserver aveuglément  et exclusivement les intérêts à court terme des actionnaires
- Briser les initiatives des acteurs  en mettant en place des pratiques managériales disciplinaires  fondées sur le contrôle
 
"Au cours des cent ans, celui - ci (Le château) est envahi par la végétation. Il aura fallu près de 100 ans pour qu'’un prince, le fils d'un roi, y pénètre et réveille la Belle au bois dormant, la princesse".

Il aura en effet fallu près de 30 ans pour voir émerger de nouvelles ressources cognitives  qui  permettent d'envisager, des alternatives pertinentes. Ces ressources se dissimulent encore sous des termes parfois exotiques comme agilité,  design thinking, makestorming, hacking, etc.. mais en réalité il s'agit bien des forces de l'imagination créatrice qui tentent de se frayer discrètement un chemin. De toutes part en effet, dans la société française, des personnes se réunissent, sous forme d'ateliers, de rencontres interactives, etc...pour tenter de réinventer un autre monde. 

Lu 263 fois

Nouveau commentaire :
Twitter