Connectez-vous S'inscrire
Phosphoriales.com - Innovation participative
Phosphoriales Phosphoriales
Phosphoriales.com - Innovation participative


Quand Dick Fosbury a révolutionné le saut en hauteur...



Quand Dick Fosbury  a révolutionné le saut en hauteur...
En 1968, aux jeux olympiques de Mexico, la technique de saut en hauteur de Dick Fosbury  avait fait sourire les experts qui se souvenaient de l’avoir déjà vue dans les années trente. Le rouleau ventral technique que maîtrisait alors parfaitement le recordman du monde semblait alors l’aboutissement ultime de la technique. Pourtant la nouvelle méthode dite du "saut en rouleau dorsal" a repoussé les limites et s’est imposée. 

Si Dick Fosbury a inventé cette technique c'est qu'au départ il n'était pas le plus doué de sa génération. Malgré les conseils attentifs de ces entraîneurs, il ne parvenait pas à dépasser 1, 80 m avec la technique du rouleau ventral. Il ne s'est pas découragé pour autant et à continué à s'entrainer. Au cours des entraînements, il remarque peu à peu que s'il se retourne, et balance ses épaules vers l'arrière, son bassin monte plus haut qu'avec les méthodes traditionnelles, et il passe ainsi la barre plus facilement. 

Après bien des péripéties,  il devient, en 1968  champion olympique, sous les applaudissements du public mexicain en signant par la même occasion un nouveau record olympique et national à 2, 24 m. C'est avec la même technique que plus tard en 1993, lors du meeting de Salamanque,  qu'un autre champion, Javier Sotomayor Sanabria atteindra le record du monde à 2,45m, record encore à ce jour inégalé.

Ce qu'on peut retenir de cette histoire c'est que si Dick a atteint un niveau de performance plus élevé que ses adversaires c'était parce qu'il a été le plus innovant. Il lui a fallu pour cela sortir des conventions du moment. Sa méthode n'a pas fait de suite l'unanimité. Lors des jeux olympiques, sa performance dans un premier temps n'a pas été retenue. Mais après contestation de cette décision, le jury a admis que sa technique, malgré sa spécificité, s'inscrivait bien dans les règles de la discipline. Après les Jeux, le Fosbury flop se répandit rapidement jusqu'à devenir la norme. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 

Lu 337 fois

Nouveau commentaire :
Twitter