Connectez-vous S'inscrire
Phosphoriales.com - Innovation participative - Facilitation - Design d'Exploration
Blog


Liste des principes structurant une recherche d'idée de business innovante



1. Une idée innovante sur 100 seulement parvient à exister durablement sur le marché.

Liste des principes structurant une recherche d'idée de business innovante
Le cadrage est crucial lors de l'exploration heuristique d'une idée de business. Dans la phase d'inspiration, on rencontre assez souvent trois risques principaux: 
  1. - Celui de produire des idées hors sol 
  2. - Celui de se lancer dans des projets innovants fictionnels ne rencontrant pas un marché 
  3. - Celui de produire des innovations nocives pour la planète
     
Un concept résume bien ce sujet c'est celui que propose José Halloy et Nicolas Nova  quand ils parlent d'innovations zombies...

1. Produire des idées hors sol:.

La production d'idées hors sol se traduit par des propositions qui présentent un haut niveau d'abstraction que les philosophes pourraient qualifier d'idéel. Ce terme renvoie  à quelque chose qui est purement intellectuel ou conceptuel, plutôt que matériel ou physique. Il est utilisé pour décrire des objets abstraits qui existent uniquement dans l'esprit ou dans la pensée, tels que des concepts, des théories, des idées, des principes, etc.

Par exemple, la liberté, la justice et l'égalité sont des concepts idéels, qui existent dans la pensée humaine et ne peuvent être vus ou touchés. De même, les lois de la physique, les équations mathématiques et les théories scientifiques sont des constructions idéelles qui ont été créées par l'esprit humain pour expliquer et comprendre le monde physique.

Si on en reste a un niveau d'abstraction trop élévée,  la concrétisation d'une idée de business, peut devenir parfois impossible...

Il ne faut pas cependant  considérer cette phase comme  comme une erreur mais comme une étape de transition car les idées concrètes ne sont qu'une traduction matérielle d'une intention qui vient des profondeurs de la subjectivité humaine,

2. Projets fictionnels

Il faut signaler aussi le problème de l'innovation fiction. Ce sont des idées qui peuvent être très séduisantes mais qui ne correspondent pas un véritable besoin. On peut citer, pour exemple,
- les lunettes connectées de Google Class qui permettaient aux utilisateurs d'accéder à internet, de prendre des photos et de recevoir des notifications directement dans leur champ de vision.  Lancées en 2013, elles n'ont jamais réussi à trouver leur marché en raison de leur coût élevé, de leur design peu esthétique et de leur manque d'utilité pour les consommateurs.
- Ou encore  le véhicule électrique monocycle  nommé Sgway qui avait été présenté comme une solution de transport révolutionnaire en 2001. Il a suscité un grand intérêt médiatique, mais n'a jamais trouvé son marché en raison de son coût élevé, de son manque de praticité pour les déplacements en ville et de sa difficulté à être manœuvré sur des surfaces accidentées.
- On peut aussi citer le New Cohe de Coca-Cola  qui avait décidé en 1985 de a décidé de changer la formule de sa boisson  en croyant  que les consommateurs préférerauent le goût sucré de Pepsi.  Coca-Cola a finalementdû rétablir l'ancienne formule sous le nom de Coca-Cola Classic.

Ces exemples montrent qu'une innovation peut sembler prometteuse sur le papier, mais qu'elle peut échouer en raison de facteurs tels que le coût, la praticité, la pertinence pour les consommateurs ou l'acceptabilité sociale.

3. Innovations nuisibles

Endin, le concept d'innovations nuisibles fait référence aux nouvelles idées, technologies ou pratiques qui, bien qu'elles soient innovantes, peuvent causer des dommages significatifs à la société, à l'environnement ou à l'économie. Les innovations nuisibles peuvent être intentionnelles ou non intentionnelles, et leurs conséquences peuvent être à court ou à long terme. Voici quelques exemples d'innovations nuisibles 
 
- Les pesticides et herbicides chimiques : Bien qu'ils aient été développés pour augmenter la production agricole, ils peuvent causer des dommages à l'environnement et à la santé humaine.
- Le tabac : Le tabac est une innovation qui est devenue très populaire, mais qui a des conséquences néfastes pour la santé.
-Les combustibles fossiles : Bien qu'ils aient été une innovation majeure pour l'industrialisation, les combustibles fossiles ont causé des dommages environnementaux à long terme, tels que le réchauffement climatique.
- Les médicaments dangereux : Certains médicaments, tels que le thalidomide, ont été mis sur le marché sans avoir été correctement testés et ont causé des dommages permanents à de nombreux patients.
- Les plastiques à usage unique : Bien qu'ils soient pratiques, les plastiques à usage unique polluent l'environnement et peuvent causer des dommages aux animaux sauvages.

On résumer le concept d'innovations nuisibles quand celles- ci présentent plus d'inconvénients que davantages, ce que certains appellent l'équilibre cout / avantage. 

2. Définir des principes de design structurant pour faire émerger des projets pertinents

Pour éviter ces écueils, qui rappelons - le,  constituent des passages obligés,  il est nécessaire de proposer aux participants de définir des critères de choix qui vont permettre le passage de ldéel au réel. . Ces derniers visent à permettre à définir les conditions de mise au réel d'une idée. Ces critères correspondent à ce que les désigners appellent "les principes du design".

Dans la méthode Phosphoriales, le premier cadrage commence avec le premier pincipe des 3 P: Trouver une idée concrète qui soit utile aux Personnes , au Profit, à la Planète.  Dans le modèle de Standford, on commence immédiatement par la phase d'empathie qui renvoie aux problèmes concrets rencontrés par les utilisateurs actuels et ou potentiels. C'est une autre façon de concevoir l'inspiration. Phosphoriales part du sujet quand Stanford part immédiatement des souffrances du client. Dans la méthode Phosphoriales, c'est seulement dans la phase empathie qu'on prend conscience de cet aspect. D'autres approches comme celle de Vianeo part de 5 principes qui sont dès le départ tres spécfiques: Légitimité, désirabilité, acceptabilité, faisabilité, Viabilité. Nous avons donc privilégier dans la démarhe Phosphoriales, l'inspiration qui part du sujet. C'est un choix discutable mais rien n'empêche de changer le séquencement des étapes, surtout à ce stade de l'exercice. ce qui compte c'est que les idées de business qui surgissent rencontrent simultanément à la fois un besoin du marché et à une forte motivation de l'entrepreneur. 

Pour sortir de ce dilemme, nous proposons à la fin du stade Inspiration au moment d'utiliser la matrice multicitère de prise de décision ou d'entrer dans l'entonnoir de sélection que les participants choisissent de façon sociocratique 3 principes qui peuvent leur faciliter le passage au réel. 

Voici les critères ou principes que nous avons identifiés comme étant susceptibles de répondre à la problématique évoquée en début d'article:
 
  1. Avantage concurrentiel : L'innovation doit offrir un avantage concurrentiel par rapport aux produits ou services existants sur le marché.
  2. Facilité (Rapidité) de mise en œuvre : L'innovation doit être facile à mettre en œuvre et à intégrer dans les processus existants.
  3. Risque : L'innovation doit présenter un risque acceptable pour l'entreprise.
  4. Adéquation avec les valeurs de l'entreprise : L'innovation doit être en accord avec les valeurs de l'entreprise et sa mission.
  5. Potentiel de développement : L'innovation doit avoir un potentiel de développement à long terme, en termes de marché et de technologie.
  6. Faisabilité : L'innovation doit être techniquement réalisable avec les ressources et les capacités disponibles, et ne pas nécessiter de changements trop importants dans les processus existants.
  7. Capacités: L'entreprise doit pouvoir avoir accès aux ressources financières, humaines et technologiques nécessaires à la conception et à la mise en oeuvre du projet d'innovation. 
  8. Acceptabilité : L'innovation doit être acceptable pour les parties prenantes de l'entreprise, comme les employés, les clients, les fournisseurs, les investisseurs, etc. Elle ne doit pas aller à l'encontre des normes sociales ou des valeurs de ces parties prenantes’
  9. Pertinence : L'innovation doit répondre à un besoin ou à une demande réelle du marché ou des consommateurs. Elle doit résoudre un problème ou offrir une solution à un défi spécifique.
  10. Différenciation : L'innovation doit offrir un avantage concurrentiel par rapport aux produits ou services existants sur le marché. Elle doit permettre à l'entreprise de se différencier de ses concurrents et de se positionner de manière avantageuse sur le marché.
  11. Rentabilité : L'innovation doit être rentable et offrir un retour sur investissement intéressant. Elle doit permettre à l'entreprise de générer des bénéfices ou des économies significatives à long terme.
  12.  La crédibilité : la crédibilité d'une innovation se réfère à sa capacité à être considérée comme fiable, crédible et digne de confiance. Elle peut être évaluée en fonction de la qualité de la recherche et du développement qui ont été menés pour créer l'innovation, ainsi que de la réputation et de la crédibilité des entreprises ou des individus qui ont contribué à son développement
  13. La durabilité : la durabilité d'une innovation se réfère à sa capacité à durer et à rester pertinente à long terme. Elle peut être évaluée en fonction de la capacité de l'innovation à s'adapter aux changements dans les conditions économiques, technologiques, sociales et environnementales, ainsi qu'à la capacité de l'innovation à répondre aux besoins futurs des clients et des parties prenante
  14. Impact positif sur la planète : cet aspect de l'impact se réfère aux avantages que l'innovation peut apporter à l'environnement et à la durabilité de la planète. Cela peut inclure la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la protection de la biodiversité, la conservation des ressources naturelles, la réduction des déchets et de la pollution, et la promotion d'une économie circulaire
  15. Impact positif sur la société : cet aspect de l'impact se réfère aux avantages que l'innovation peut apporter aux individus et aux communautés dans leur vie quotidienne. Cela peut inclure l'amélioration de la qualité de vie, la promotion de la santé et du bien-être, la création d'emplois et de nouvelles opportunités économiques, l'amélioration de l'éducation, la promotion de l'inclusion sociale et de la justice, et la protection des droits de l'homme.
C'est en s'appuyant sur certains de ces critères que les acteurs pourront s'assurer que   l'innovation envisagée peut concrètement rapidement contribuer  à avoir un impact positif sur la planète et la société. Cela peut permettre à l'entreprise de répondre aux attentes croissantes des clients et des parties prenantes en matière de durabilité et de responsabilité sociale.
 
En savoir plus sur les innovations zombies

Utiliser la matrice multi - critère de prise de décision

Pour faire le choix au final des idées de busines, on peut s'appuyer sur la matrice multi-critère de prise de décision. Voici le mode d'emploi: 

Se mettre d'accord sur 4 critères : Pour exemple, compte tenu du temps imparti généralement dans les dispositifs de formation que nous accompagnons de privilégier les 5 critères suivants : 
Faisabilité - Facilité - Rapidité - Pertinence - Durablité 

Pour chaque hypothèse, on donne une note de 1à 3 traduisant le degré d'impact du projet envisagé sur les diiférents critères et on mutiplie les différents score ce qui permet d'avoir des scores plus diffiérenciés que si nous avions simplement additionnés les scores. On peut aussi considérer qu'un critère a plus de poids qu'un autre. 

Lu 94 fois

Nouveau commentaire :
Twitter