Connectez-vous S'inscrire
Phosphoriales.com - Innovation participative
Phosphoriales Phosphoriales
Your SEO optimized title
Phosphoriales.com


L'art de la conversation dans un groupe de créativité



"Dans la conversation on fabrique quelque chose qui dépasse le clivage"

L'art de la conversation dans un groupe de créativité
Dans un groupe d'innovation participative, les idées ne peuvent émerger sans la parole. Mais parler a une signification bien précise. "Parler s'effectue en présence d'un interlocuteur dont nous choisissons de recueillir la pensée ou le sentiment ou à qui nous choisissons de communiquer notre pensée ou notre sentiment". Parler s'oppose au bavardage dont la fonction n'est pas de faciliter la pensée mais de passer le temps, de sortir de l'ennui. 

Dans les deux cas, un lien est crée mais il n' a pas la même finalité, ni la même intensité. Parler permet de construire avec autrui une intelligence commune pour parvenir à un discernement plus grand sur une problématique tandis que bavarder peut se résumer à  un échange d'opinion sans objectif particulier autre que de tisser un lien. 

Dans un groupe d'innovation participative, il s'agit de parler et non de bavarder. Cela relève bien de l'art de la conversation.

Voici quelques règles simples utiles pour animer un groupe de travail collaboratif selon ce principe :
 
  1. "Au delà de 4, disait Eugène Enriquez, un groupe est une clinique": Il est donc préférable d'organiser la réflexion collective en instituant des petits groupes de 4 personnes maximums.  
     
  2. Avant de commencer, il est important de désigner des rôles. Un groupe a besoin de 4 rôles au minimum:
                  -  Un(e) animateur (trice)
                  -  Un(e) scribe (e)
                  -  Un(e) gardien(ne) du temps
                  -  Un(e) présentateur (trice)
     
  3.  La désignation des rôles peut se faire selon le principe sociocratique par élection sans candidat. Ceci dit le candidat désigné par le groupe peut refuser. La désignation n'est pas forcément définitive. On peut  envisager des rôles tournants 
     
  4. Les méthodes agiles insistent beaucoup sur le fait qu'avant de mettre en commun les idées il est important que chacun fasse un travail de réflexion individuelle  en écrivant ses idées sur des post - it
     
  5.  Il est important de ne pas transformer ses post - it en ckeck - list. Cela rendra ensuite impossible le déplacement des idées dans la suite du travail. Il est donc conseillé d'écrire une idée par post - it avec une écriture lisible en script et un stylo marqueur suffisamment épais
     
  6. Chaque participant est invité à venir coller sur un mur ces post-it en les commentant. Le post - it ne doit pas remplacer la parole. Il est au contraire le support de la parole. Cette dérive est très fréquente. L'animateur doit être vigilant sur ce point. 
     
  7. Dans un groupe d'innovation participative, il est vivement conseillé que les décisions soient prises par consentement mutuel. Le consentement mutuel se différencie du compromis et du consensus par le fait que les décisions ne sont jamais prises à l'unanimité ni à partir de concessions réciproques, mais à partir d'un débat qui intègre les divergences de point de vue de chacun. C'est l'argumentation raisonnée qui permet  cela. 
    Le compromis comme le consensus sont des transactions où l'un des protagonistes renoncent partiellement à leur point de vue;   pour éviter un éventuel conflit et préserver l'harmonie du groupe. Mary Parker Follett nous invite à dépasser ces modalités communes qui ne conduisent pas, selon elle, à des analyses et ou décisions optimales. Elle nous invite à pratique ce qu'elle appelle l'impertinence constructive c'est à dire à  intégrer les  oppositions. Dans le compromis et le consensus 1+1 = 2 ; dans le consentement mutuel 1+1 = 3.
     
  8. En cas de tension, il est conseillé d’abandonner pour un temps le sujet pour le reprendre au cours de la démarche.
     
  9. Il est également indispensable de prendre des temps de pauses en cours de route lorsque la fatigue ou une baisse d’énergie se fait sentir.

L'art de la conversation sur France Culture (11 Mai 2014)


Lu 429 fois




LinkedIn
Facebook
Twitter
Viadeo
Pinterest